Un rêve devenu réalité

Katal'in Esthétic, Poitiers (86)

Après avoir obtenu un bac comptabilité et travaillé plus de trois ans Kataline Duday a repris le chemin des études pour réaliser son rêve de petite fille : devenir esthéticienne. Ne trouvant pas d'emploi, elle a monté son entreprise avec l'aide du dispositif CitésLab et de l'Atelier de la Création.

Elle tient aujourd’hui un salon d’esthétique à Champigny-le-Sec et assure des prestations à domicile sur la CAP.Depuis toute petite Kataline Duday souhaitait devenir esthéticienne. Mais lorsque l’on est issue d’une famille de quatre enfants avec des parents ouvriers, on ne choisit pas toujours les études que l’on souhaite faire, surtout quand celles-ci coûtent plus de 6000€.

Résignée, elle a passé un BEP secrétariat puis un bac comptabilité, qui ont débouché sur un emploi d’assistante d’éducation au lycée de Loudun. Elle y est restée trois ans. Malgré le temps passé, l’idée de devenir esthéticienne était toujours aussi présente.

Persévérante, elle a enchaîné alors les petits boulots de vendeuse pour se payer le diplôme tant souhaité : un CAP esthétique. Elle a obtenu le fameux sésame, ainsi que deux spéciali­sations, onglerie et soins du corps, en 2008 de l’école d’esthétique Agnès Briat de Poi­tiers. Mais le diplôme ne fait pas toujours l’emploi.

"En effet, j’ai fait quelques stages au sein de franchises comme Marionnaud, mais ces dernières ne me proposaient, par la suite, que des postes de vendeuses. Je n’avais pas fait autant d’efforts pour revenir à mon point de départ. " Après quelques mois de recherche d’emploi infructueux, elle s’est rendue à l’évidence : " Si je voulais travailler, il fallait que je crée mon emploi. Mais, je n’y connaissais rien et il n’y avait personne dans mon entourage pour me conseiller."

Sa première démarche a été d’aller à la Chambre de Métiers. " Comme je n’avais même pas l’esquisse d’un dossier, celle-ci m’a renvoyé vers la permanence du Service d’Amorçage des Projets de St Eloi, lieu de mon ancienne résidence. La ren­contre avec le chef de projet CitésLab a été essentielle. Nous avons listé ensemble les démarches à entreprendre et il m’a véritablement ouvert les yeux sur le monde de la création. "
" L’Atelier de la Création a ensuite pris le relais de mon accompagnement. Avec leur aide j’ai pu dé­tailler les différentes étapes : formulation de mon projet, définition de mes besoins, réali­sation d’une mini étude de marché… "

Elle a également obtenu par le biais de l’Atelier la Bourse Tremplin à hauteur de 2 700€. " Ce qui n’est pas négligeable pour démarrer son activité. Mais au-delà de la somme, le fait de rencontrer, lors du jury, des professionnels de la création qui soutiennent votre projet, per­met d’être plus confiante pour la suite."

L’idée initiale était de proposer ses services à domicile, mais celle-ci a très vite évolué suite à la rencontre d’une responsable d’un salon de coiffure basé à Champigny-le-Sec. " Elle souhaitait, à la demande de ses clien­tes, offrir un service de soins du corps. J’ai sauté sur l’occasion et je me suis installée en décembre dernier. "
Katal’In Esthétic était née.

Dans l’espace attenant le salon, Kate­line propose ainsi des soins du visage, du corps, de la manucure, la beauté des pieds, des forfaits mariage… Cette installation ne lui a pas pour autant fait renoncer aux ser­vices de soins à domicile : " J’assure toujours ces prestations sur la Communauté d’Agglo­mération de Poitiers. Cela me demande un peu d’organisation, mais je pense qu’au dé­part il faut tester différentes activités afin de se faire une clientèle."

N’ayant pas les pieds dans le même sabot, elle a même passé des partenariats avec une salle de sport et un centre d’amincissement. " Lorsqu’une cliente vient pour la première fois dans mon salon, elle gagne par exemple une semaine en salle de sport. Et inversement, lorsqu’une nouvelle personne s’inscrit dans la salle de sport, elle gagne un soin chez Katal’In Esthétic. L’idée est de se faire connaître."

Si au démarrage l’activité semblait bien partie, depuis janvier elle tourne un peu au ralenti, mais elle est confiante, " les beaux jours qui arrivent vont faire revenir les clientes dans les salons d’esthétique ". C’est tout ce qu’on lui souhaite.  

Contact :
Katal’in Esthétic
1 rue de la Paix, 86170 Champigny-le-Sec
Tél. : 06 86 93 60 32.
katalinesthetic.free.fr