Bachir SANGARE

Studio informatique 25

Entreprise informatique: formation, audit et conduite de projets informatiques.

Passionné d’informatique, Bachir Sangaré souhaite créer son entreprise d’informatique à Planoise.

Bachir Sangaré obtient son diplôme de technicien supérieur en informatique de gestion en 2003. De 2004 à 2013, il travaille dans plusieurs entreprises informatiques et au sein des directions des systèmes d’informations du rectorat et l’université Descartes à Paris, se spécialise en tant qu’analyste développeur et acquiert une forte polyvalence en technologies de l’information et de la communication. Aujourd’hui, il souhaite créer sa propre entreprise en formation, audit et conduite de projets informatiques. Il désire notamment proposer des solutions en conception de sites Internet, conception d’applications informatiques, audit et formation en technologies informatiques. « Aujourd’hui, l’informatique et internet sont devenus des outils indispensables à toute activité professionnelle, associative ou artistique ; le boom des technologies augmente fortement la demande en assistance informatique et la généralisation d’internet haut débit démocratise l’accès à la « toile » et augmente également les besoins en services numériques » explique le jeune homme pour défendre son projet. « Je sais que c’est un secteur très concurrentiel mais j’espère que mon expérience et mon projet de service informatique de proximité, personnalisé et disponible feront la différence » ajoute-t-il.

Un projet accompagné

Pour mener à bien son projet, Bachir Sangaré a participé au dispositif Créaffaire mis en place par BGE Franche-Comté. « J’ai apprécié l’écoute et les conseils de Hinda Mehri, chef de projet CitésLab à BGE, qui m’ont permis de définir mon projet et de participer à des ateliers où j’ai pu rencontrer d’autres porteurs de projet » commente-t-il. Cet accompagnement a débuté en mars 2014 et Bachir Sangaré devrait démarrer son activité en janvier 2015. Ce nouvel « ambassadeur des quartiers » souhaite «être un guide et un soutien pour les futurs porteurs de projets issus des quartiers, changer les idées reçues sur les « zones sensibles » et donner un aperçu des talents qui émergent de ces secteurs ».

Avec son projet Studio informatique 25, il a su séduire le jury du concours Talents des cités et devenir 4ème lauréat bisontin dans la catégorie Emergence.